à l'heure du thé A la une

Grandes Femmes du thé : des plantations aux salons anglais

4 mai 2017

À l’occasion de la sortie de la Box La Super-Héroïne, Envouthé vous invite à découvrir quelques informations sur les Grandes Femmes du thé, que ce soient celles qui en permettent la récolte ou celles qui en ont fait une institution culturelle dans leur pays.

Les cueilleuses de thé

Les cueilleuses de thé sont les premières Grandes Femmes du thé, à qui Envouthé souhaite rendre hommage ! Courageuses, travailleuses, patientes, sans elles, le thé ne verrait pas l’eau dans notre tasse. Ce sont principalement des femmes d’âge mûr qui cueillent le thé, mais il y a aussi des hommes. C’est un métier physiquement difficile, et mal payé. Elles sont payées en fonction du poids de leur récolte.

Cueilleuse de thé

Envouthé souhaite également saluer l’engagement d’Arlette Rhomer, Fondatrice des Jardins de Gaïa, qui milite depuis 1994 pour un thé Bio respectueux de la Nature, de l’Homme et de son travail. Elle a créé notamment une gamme « Thé et rooibos militant ».

Elle soutient financièrement des systèmes d’irrigation dans la plantation de darjeeling en Inde à Potong afin de faciliter le travail des cueilleuses. Elle a également créé un logo «Issu de petits producteurs» afin de promouvoir le travail de ces derniers et garantir une transparence aux consommateurs sur l’origine des produits. Nous ne pouvons qu’approuver et féliciter la démarche des Jardins de Gaïa qui prônent que «l’exploitation de l’Homme par l’Homme n’est pas une fatalité.»

La Duchesse de Bedford

«L’Afternoon Tea» s’est popularisé plus particulièrement au milieu du XIXe siècle avec Anna-Maria Russell, duchesse de Bedford, qui avait l’habitude d’organiser une collation autour du thé, à laquelle elle conviait ses amis. La mode de recevoir des amis ou de la famille pour le thé est rapidement devenue une habitude de bon goût et de convivialité dans toute la société.

De même, dans les campagnes, «l’Afternoon Tea» était servi au retour des champs.

mary-cassatt-afternoon_tea_party-1891-saint-louis-art-museum

La Reine Victoria

À Buckingham, la Reine Victoria renforce le rituel du thé, organisant des tea receptions qui réunissaient toute la haute société. De là, des «Afternoon Tea» parties deviennent coutumières dans le reste de l’aristocratie et de la bourgeoisie. Paradoxe, alors que la France était le pays des salons, elle n’adopta cette coutume, qu’à la suite des anglais.

C’est Victoria aussi qui est à l’instigation des «Tea moralities», à savoir que des organismes de charité offrent le thé aux plus pauvres.

Retrouvez ces Grandes Femmes et bien d’autres encore dans la Box La Super-Héroïne !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser un commentaire